WSS 2016 Chaussures FemmeExtérieure / Bureau Travail / DécontractéNoir / Bleu / RougeGros TalonTalons / A PlateauTalonsSimilicuir blackus9 / eu40 / uk7 / cn41 Exclusif Boutique Achat Vente Prix De Gros Vente Fiable

B01J9XS0AA

WSS 2016 Chaussures Femme-Extérieure / Bureau & Travail / Décontracté-Noir / Bleu / Rouge-Gros Talon-Talons / A Plateau-Talons-Similicuir black-us9 / eu40 / uk7 / cn41

WSS 2016 Chaussures Femme-Extérieure / Bureau & Travail / Décontracté-Noir / Bleu / Rouge-Gros Talon-Talons / A Plateau-Talons-Similicuir black-us9 / eu40 / uk7 / cn41
  • Heure d'arrivée rapide
  • Laisser le pied plus confortable / avec une variété
  • Mode / personnalité / facile à porter
  • Désodorisant / anti-fatigue respirante
  • Vous avez des questions. s'il vous plaît écrivez-moi
WSS 2016 Chaussures Femme-Extérieure / Bureau & Travail / Décontracté-Noir / Bleu / Rouge-Gros Talon-Talons / A Plateau-Talons-Similicuir black-us9 / eu40 / uk7 / cn41 WSS 2016 Chaussures Femme-Extérieure / Bureau & Travail / Décontracté-Noir / Bleu / Rouge-Gros Talon-Talons / A Plateau-Talons-Similicuir black-us9 / eu40 / uk7 / cn41 WSS 2016 Chaussures Femme-Extérieure / Bureau & Travail / Décontracté-Noir / Bleu / Rouge-Gros Talon-Talons / A Plateau-Talons-Similicuir black-us9 / eu40 / uk7 / cn41

L&rsquo

L’Hôtel Phileas à ParisCe que Reebok REEBOK Zquick City – Purple/Yellow/Red/WHI Grün/Blau
;aime dans ma famille, c’est que nous sommes des caméléons.

Nous nous adaptons facilement partout, les parents comme les enfants.

Nous allons au golf le matin et nous enchaînons les travaux de maçonnerie l’après-midi.

Nous jardinons et filons vite au théâtre ou au cinéma en famille .

Nous nous sentons aussi à l’aise au camping sans douche que dans un hôtel de luxe.

On découvre, on s’adapte, les enfants questionnent, on explique, on rit, on dit «chut, tenez-vous bien les gars», on ouvre grand les pantoufles antipatinage été dames femmes portent des sandales plates et pantoufles White
et on profite des belles choses que nous offrent la vie.

Lors de notre dernière escapade parisienne en famille, nous avons accepté l’aimable invitation de l’Hôtel Phileas (****) qui proposait de nous offrir une nuit dans ses murs pour découvrir ses chambres famille.

Grand bien nous a pris, toute la petite famille est tombée en amour pour ce lieu si beau et pour son ambiance feutrée à quelques pas de la fourmillante gare Saint-Lazare.

Dès notre arrivée, les enfants se sont sentis comme à la maison.

Dans l’ascenseur, Kouign Amann m’a dit «tu as vu, on dirait une montgolfière !».

Effectivement, moi je n’avais pas remarqué mais l’ascenseur ressemble à une nacelle de montgolfière et la décoration évoque un Paris vu d’en haut, canon !Tout l’hôtel est d’ailleurs à l’avenant puisqu’il a été refait récemment dans un thème 100 % Jules Verne, entre révolution industrielle et grands voyages transatlantiques sur les pas de Phileas Fogg.

Boiseries, coffres, boussoles, etc.

Tout est là.

A l’arrivée dans la chambre, tout est prévu pour accueillir petits et grands et pour nous faire sentir comme à la maison.

Macarons pour les grands (mais je vous laisse deviner qui tout boulotté…)Et pour les enfants, c’est le bonheur total : des bonbons, un livret de jeu sur le thème de l’hôtel, un jus de fruit et un gel douche parfumé à la pomme.

Nous avons bénéficié d’une chambre communicante pour 5 personnes.

En fait, deux chambres indépendantes (avec une salle de douche chacune) reliées par un couloir privatif.

Le bonheur sur terre pour des parents et leurs enfants.

Chacun dans sa chambre mais avec la sécurité de pouvoir s’appeler ou se voir si besoin.

L’intimité préservée et surtout, pas besoin de bouquiner sous la couette ou dans la salle de bain en attendant que tout le monde s’endorme à partir de 20h30 ! Les parents peuvent profite r de leur soirée tranquilou bilou (et même réserver une baby-sitter s’ ils souhaitent sortir) .

Voilà donc la chambre des Pin’s : un lit king size et un lit simple.

Bien évidemment, ils ont dormi tous les trois dans le grand lit, c’était chou à mourir ! La chambre des parents : Vous avez vu les tiroirs en cuir des tables de chevet ?  A noter que l’éclairage des douches permet de décliner les couleurs de l’arc-en-ciel, les enfants ont adoré et moi aussi.

Les Pin’s ont tout de suite investi l’espace et s’y sont senti comme chez eux.

Ils ont même préféré la moelleuse moquette pour jouer plutôt que les lits douillets.

(tiens, mais qui a un macaron dans la main ?)Le lendemain matin, après une nuit au calme, nous avons tout profité du petit déjeuner buffet, assez fourni et diversifié pour que tout le monde y trouve son compte !En plus de cet univers très cosy et feutré (alors que dehors, c’ est quand même l&rsquo ;effervescence parisienne !), nous les adultes avons beaucoup apprécié l’ambiance de l’hôtel.

Même si nos enfants couraient un peu partout (parce que même s’ils s’adaptent au maximum, ce sont des enfants), nous nous sommes sentis les bienvenus et nous n’avons rencontré que des sourires et du personnel aimable et à disposition.

On sait que facilement dans les hôtels luxueux, les enfants ne sont pas forcément les bienvenus (et pas que dans les grands hôtels, je me souviens un séjour dans un hôtel jurassien tout sauf kids friendly), à l’hôtel Phileas, tout est fait pour que tout le monde cohabite en bonne entente et soit détendu !Hôtel Phileas39 Chambres • Tarif : à partir de 189€24 rue d’Amsterdam, 75009 ParisTél.

: +33(0) 1 42 85 36 36 • [email protected]

comwww.

phileashotel.

comJe vous conseille de passer par le site de l’hôtel qui fait régulièrement des promotions.

Un grand merci à toute l’équipe de l’Hôtel pour l’accueil parfait !PS : US POLO Chaussures sport homme avec fermeture à lacets mod MARCS4194S7C1
;en profite pour partager une super adresse à 15 minutes à pied de l’hôtel : La Piccola Toscana au 10 rue Rochambeau dans de 9ème arrondissement.

Un petit bout de Toscane en plein Paris avec des pâtes à tomber par terre et un accueil chaleureux pour les enfants (et sinon, il y a un square juste en face pour les défouler !).

PS : j&rsquo ;ai épuisé mon crédit de newsletters (je publie trop souvent !), il est donc possible que vous ayez loupé certains billets, n’hésitez pas à repasser par l’accueil avant de partir 😉.

MagnétoscopeCette scène se déroule dans la salle à manger de mon Papy Al

MagnétoscopeCette scène se déroule dans la salle à manger de mon Papy Al, 99 ans.

Je discute avec lui pendant que mes enfants font leur vie gentiment.

Papy Al : Alors, t’ étais à Dubaï , raconte-moi tout ! C’était comment ? Chaud ?Moi : C’était chaud et c&rsquo ;était dingue, Papy, dingue.

Papy Al : Et tu étais là-bas pour ton magnétoscope ?Moi : J&rsquo ;y étais pour mon blog Papy, pour mon blog, tu sais bien, Ramdam Kofu, Baskets Basses Garçon Bleu 12 Vte Bleu/Grège Dpf/Malaga
.

Papy Al : Bah, tu sais pour moi, blog ou magnétoscope, c&rsquo ;est la même chose, hein.

Kouign Amann (levant le nez de son livre) : Maman, c&rsquo ;est quoi un magnétoscope ?Merci la vie pour les moments tels que celui-là.

SweetheartQuand j’ai lu le texte de mon cher Robert (oui, c’est comme ça que je l’appelle) pour E-crire aufeminin, j’ai eu l’impression qu’elle l’avait écrit pour moi ce bilet de blog et qu’elle me disait «fonce Marjo, toi aussi, écris avec tes tripes».

Et puis j’ai vaguement regardé les thèmes et aucun ne m’a donné envie.

Dommage.

J’ai lu son texte « La Bascule» ; (attention, si vous êtes enceinte, je vous déconseille sa lecture, sincèrement).

J’ ai été retournée par l&rsquo ;écriture de Ginie et par cette nouvelle qui a dû lui couter tant de larmes.

Et j’ai connecté.

Le thème s&rsquo ;est mis à clignoter en gros dans mon cerveau.

J’ai laissé l’idée mûrir , j’ai joué avec comme je le fais à chaque fois que j’ai un projet, accompagnée par ce petit fil rouge durant plusieurs jours.

Et tout comme Ginie, je me suis levée de mon lit en pleine nuit, le texte était là, il fallait juste que je le pose sur mon clavier.

Tout est sorti de manière fluide, évidente.

C’était douloureux, salé et libératoire mais c’était.

Que faire ensuite ? Je me suis sentie incapable de le poster pour le concours et encore moins de vous en parler ici.

Je l’ai envoyé à mon Robert et à ma Mumu pour avoir leur ressenti.

Elles m’ont libérée, chacune à leur manière, chacune avec leurs mots bien à elles.

Je n’avais plus qu’à.

Donc voilà, elle est en ligne, visible par tous.

Je vous invite à lire ma nouvelle «Sweetheart» et à voter pour elle si elle vous plaît, touche, parle, étonne, émeut ou si elle vous donne envie d’en lire plus… Je me lance dans la course à la toute fin du concours mais ce que j’ai déjà gagné en écrivant ce texte est déjà tellement précieux que je n’ose espérer plus.

N’hésitez pas à revenir ici après votre lecture et à me laisser un comme ntaire pour me dire ce que vous en pensez, mes oreilles sont ouvertes à toute critique constructive.

Je vous incite aussi à voter pour Ginie et sa nouvelle « La Bascule» ; ou pour sa deuxème nouvelle «Sans surprise» (à lire par tous) parce que moi, j’aimerais vraiment lire un roman signé par mon Robert un de ces jours.

Je vous fais un gros bisou et je vous souhaite une belle semaine.

PS : la photo ? La grande roue de La Rochelle où j’ai écrit ma nouvelle.

Merci Maud, ta maison est un havre de paix pour l’écriture nocturne.

Barb, if you read this text, it is for you.

Infos en vrac du 29 novembre–

Infos en vrac du 29 novembre– J’étais à Paris jeudi et vendredi.

J’ai vu plein de visages aimés que je n’ avais pas vus depuis longtemps (mon plus vieux collègue m&rsquo ;a même fait la surprise de passer me voir quelques minutes et ça, ça vaut tout l&rsquo ;or du monde) et j&rsquo ;ai aussi rencontré en vrai, même si c’était seulement quelques secondes, des personnes que j&rsquo ;avais très envie de voir depuis longtemps (comme elle et elle par exemple).

– J’ai trouvé Paris très triste et très silencieuse.

un comme si la ville vivait en sourdine depuis les attentats.

Je ne l&rsquo ;ai pas cherché mais je me suis retrouvée devant la Casa Nostra et je n’oublierai jamais les bouquets, les gens recueillis, les impacts de balles.

Quelle tristesse.

Je suis passée à Répu (photo) et j&rsquo ;ai aussi traversé Paris by night en scoot avec MMM (comme au bon vieux temps) et j&rsquo ;ai complètement oublié le froid place de la Concorde alors que la grande roue et le Panthéon s’illuminaient de bleu-blanc-rouge et que la Tour Eiffel scintillait de mille feux.

C’est comme si Paris qui était une petite fille gâtée et bruyante s’était transformée en grande dame silencieuse.

 – Dernier déplacement professionnel demain, à Paris encore (en pleine COP21, youhou) .

Je vous avoue que j&rsquo ;ai vraiment adoré tout ce mouvement depuis la fin août parce que j&rsquo ;ai bossé sur des projets complètement passionnants et stimulants mais cela va aussi me faire un bien fou de rester un peu à la maison sans bouger mes fesses.

– Fleur de Sel a perdu sa première dent.

Et elle l&rsquo ;a perdue dans la foulée.

Elle a aussi cassé ses deux paires de lunettes en deux jours (no comment).

Mod8 Ben, Sandales Bout ouvert garçon Beige
;un mois, c’est fou cette histoire.

– J’ai hâte de me vautrer dans Noël, de faire le sapin (que j&rsquo ;ai oublié de commander à l&rsquo ;école, quelle grosse naze) et de boulotter du chocolat (enfin, surtout des After Eight) en regardant Paddington.

Vous voyez ce que je veux dire ?– Sur Wonderful Breizh, on vous propose une petite sélection cadeaux made in BZH, un DIY pour faire une bouillotte marinière (parfait cadeau home made) et un cocktail aussi joli que bon !– Demain, je vous propose un concours My Little Pony qui va vous permettre de méga-gâter vos enfants pour Noël alors rendez-vous demain au pays des arcs-en-ciel et des paillettes ! Petit teasing : Belle fin de dimanche à vous (nous on accroche des rideaux et on soigne nos rhumes).

LE POINT CULTURE

Consultez les articles de la rubrique  culture ,
suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses de l’actualité.

Ravel Jaime, Ballerines femmes GrisV4

Dieu rend-il heureux ?
Bruetting Spiridon Fit Slip In, Chaussures de Course Garçon Noir Noir noir/blanc

 MAGAZINE

La boutique
Keen Clearwater CNX pour femme gargoblue

Applications mobiles
Nos partenaires
Nous sommes OJD

 LIENS UTILES

Bottes montagne BOREAL ARWA BIFLEX

Nous contacter
TDA , PeepToe femme 85cm Heel Silver

Cofra 13081000W43 Njord S3 SRC Chaussures de sécurité Taille 43 Noir

Kitz Pichler Bobby Dinos, Chaussons mixte enfant Rose Pink Lippstick 9749

CGU
Archives